entete corsi 4l 1

1er Corsi 4l 2010 by Afri 4l- Photos 1

1er Corsi 4l 2010 by Afri 4l- Photos 1

Résumé du 1er Corsi 4l 2010 Par Vincent

Du 23 au 31 octobre 2010

La Corse ? En octobre ??? Yes ! Ça nous branche, Michel (Lampin) et moi ! Qui dit Corse dit Soleil, plage et vacances… Et qui dit raid dit Quatrelle, copains, rigolade et découverte !!! (apéro ?…)

Ca sera en Rodéo 6 Sinpar alors, au grand air ! J’en ai une qui dort dans la grange de Neuville, je l’ai achetée à la casse en Savoie, il y a 5 ans ! Je la ressors à Pâques 2010, et sa remise en état  se fera crescendo, ponctuées de sorties et de raids.

Remise en route moteur, vidanges, réglages et dépose du hard-top (qu’il était laid..) pour le 2 éme Artois 4L en juin

Remplacement du moteur d’origine par un 1400 et quelques améliorations pour le raid Courbaton en juillet

Réparations diverses notamment du pont arrière et amélioration du circuit de refroidissement pour le ‘Noctambulle’ en Septembre.

Enfin réfection entière du train avant, décrantage aménagements électriques pour le raid Corsi’4L

Et il était temps : un petit lifting carrosserie s’imposait. Réparation des diverses cassures au polyester, un coup de ponçage et peinture au pinceau en appret blanc (elle était rouge, jaune, verte et bleue !!!)

La voiture sera prête.. Devinez… la veille à 23h !!! Comme d’hab !

GEDC4480©Mecatrelle club

Départ de la Frat vendredi 23 à 14 heures. La Rodéo est chargé sur le plateau, attelé derrière le Vito de Michel. Premiére étape le soir à Raigné Durette, au cœur du Beaujolais : resto gastronomique, à 300 métres de l’hotel ‘Logis de France’ avec entre deux : notre habituelle boite de nuit quand nous faisons le ‘Raid bleu’ en moto avec Michel. Il y a pire comme étape !!!

Rendez-vous le lendemain midi à Vitrolles avec Thaddée, mon cousin, pour y parquer le Vito /remorque à son entreprise, et nouveau repas gastronomique à Puyricard, merci Hélène ! Et bravo Thaddée pour tes dernières acquisitions : trois Rodéo 5 à retaper !

Les retrouvailles sur le port sont toujours un grand moment, à fêter et à arroser.. La traversée se passe sans problèmes, tout comme le débarquement à Bastia.

Dimanche 24/10

Après un petit déjeuner pris tous ensembles sur l’esplanade, quelques emplettes sur le marché pour le pic-nic du midi et du soir, nous remontons la côte nord-est vers le cap Corse, puis traversons celui-ci par le col st jean du quel nous voyons la Méditerranée des deux côtés de la péninsule ! Magnifique chemin ! Descente sur Saint Florent avant de s’aventurer sur un chemin que je n’aurais même pas osé emprunter en 4×4 (trois heures de descente pour 18 km !!) Celui-ci traverse le désert des Agriates pour finir à des bergeries qui jouxtent une anse de sable blanc, accessible que par la mer. Grandiose !

La plage sauvage, accessible seulement en bateau, ou en 4L !
La plage sauvage, accessible seulement en bateau, ou en 4L !

Apéro, Barbeuk, apéro, manger, boire ! Dodo très tard, et très émus… Nos lits de camps installés dans les bergeries. Superbe nuit mais courte. Efferalgan au réveil…

Lundi 25/10

Bon, ce chemin, il va bien falloir le remonter ! Avec des marches de 60 cm de haut ! J’avais juré les grands dieux qu’aucune 4L ne remontrerai : Stupéfiant : Tout le monde est remonté sans le secours d’un 4×4 ! Bravo la 4L ! Quelques soucis d’alimentation en essence ponctuent la progression de notre Rodéo, sans gravité. A un coin de chemin, une 4L accidentée et brulée nous regarde passer avec mélancolie… Toute l’équipe s’arrête pour lui rendre hommage et… la dépecer !!! En moins d’une heure le moteur est par terre, les demis trains, la boite de vitesse, etc… sont répartis dans les 4×4… Nettoyons la nature !!! Après ce chemin, nous traversons ‘Ile rousse’ et poursuivons le road-book jusqu’à Corte ou un bel hôtel nous attend pour 2 nuits.

Mardi 26/10

Lever sous la pluie ! Aye.. La rando à pieds est annulée, et remplacée par une autre en 4L ! Bah… faut être fataliste ! J’aurais tellement aimé marcher… Nous partons en convoi vers un lac, barrage EDF, puis attaquons un chemin de montagne et à ma grande joie arrivons à la neige ! Ah.. Courbaton… Pause apéro et bataille de boules de neige… Les Sinpar, quads et 4×4 poussons jusqu’au col, à plus de 1600m d’altitude sous 20 à 25 cm de neige vierge ! Ma Rodéo s’y ébroue avec plaisir, elle retrouve ses origines savoyardes ! Retour sur Corte, un petit resto accepte de nous refaire un service en milieu d’après midi, puis nous allons déguster la liqueur de châtaigne, et autre alcool de myrthe dans une cave sombre et poussiéreuse. Le tenancier des lieux : Manu, distille sous nos yeux, et vends ses bouteilles sans étiquettes en toute impunité en plein centre ville ! C’est la Corse (prononcer : la Cô-rseu !) Retour à l’hotel pour l’apéro (la serveuse ‘Mira’ est à croquer !) et une petite séance de mécanique, je démonte le plongeur de mon réservoir pour comprendre mes pannes récurrentes. Le filtre au bout du plongeur est en cause, déchiré, il vient obstruer le bout du tube plongeur. Ouf, j’ai enfin trouvé ! Repas, dijo et dodo !

 et la suite du résumé c’est ici

Et la première Galerie (1/2) pour illustrer ce résumé.

Laisser un commentaire

les 6 et 7 décembre suivez moi aux 6 H d'endurance 4l et petites anciennes