entete corsi 4l 2

1er Corsi 4l 2010 by Afri 4l- Photos 2

1er Corsi 4l 2010 by Afri 4l- Photos 2

Résumé du 1er Corsi 4l 2010 Par Vincent

Retour vers le début 

Suite …..

Mercredi 27/10

Belle journée, plus sèche, le guide est inquiet car il y a un chemin qui est encore plus difficile que le désert des Agriates. Fabrice attaque avec sa Sinpar, et va très loin, le Discovery s’y engage, suivi de André Brousse, je le suis, stupéfait des capacités de sa 4L, et de son pilote ! Il finira tout de même en remorque derrière le Disco. J’attaque, à fond de premiére et pont arrière enclenché, m’y reprend en trois fois pour passer un raidillon, et là, y laisse un pneu, une jante, l’embrayage pue… j’abdique ! Alain, le ‘patron’ s’y essaie (ça vous surprend ?…) et arrive plus haut que moi, avec juste quelques poussettes humaines. Au final seuls le Disco et la 4L de Fabrice auront raison de ce chemin de fou ! Nous redescendons pour délester par la route, la liaison jusqu’à Zonza est encore longue. Alain, qui déteste l’échec, échange sa 4L avec son Navara d’assistance que conduisent Adrien et Seb, et emmène Manu : Las Tapas et son Defender faire le chemin ! Je rebricole encore ma pompe à essence dont un tuyau s’est décroché, et m’a mis 20 litres d’essence par terre ! La liaison est longue jusqu’à l’hotel : routes de montagne, en pleins travaux, il fait noir, la température est redescendue à 4 ou 5 degrés, la Rodéo, c’est moins drôle.. Et l’éclairage, ce n’est pas ça ! Nous arrivons transis, Michel et moi. On se dépêche de manger, le resto est sympa, et allons coucher. Après cette journée pleine d’embuches, c’est en sortant de la baignoire que je vais prendre la gamelle de l’année ! Ca me vaudra une belle frayeur, la fesse défigurée.. et un hématome du milieu de la cuisse jusqu’au dessus du nombril ! mon meilleur ami a bien failli y rester.. Et ressemblait un peu à celui d’un Schtroumph ! Dodo !

Jeudi 28/10

Nous sommes un peu à cours de carburant, et pas les seuls. Nous descendons à Levy, une petite ville située à 10km pour nous ravitailler, de 30 litres seulement, pénurie oblige ! Nous entamons le road-book, alors que le temps s’annonce plus clément. Le road-book merde sérieusement, avec Michel, nous refaisons la case 3 fois avec toutes les options possibles.. Ca ne colle pas ! Xavier interpelle un garde forestier qui nous remet sur le droit chemin. La case faisait 4km au lieu de 1 ! Nous arrivons sur le col de Bavella, et contemplons les aiguilles du même nom. Le chemin suivant nous fait traverser une rivière, car le pont est effondré.

Plus de pont : ça n’affole pas Alain…
Plus de pont : ça n’affole pas Alain…

Seuls Fabrice en Sinpar, Alain en 4L et les 4×4 suivront. Nous délesterons pour rejoindre les bergeries de Luviu en haut des montagnes. C’est grandiose ! La forêt de l’Ospedale est magnifique. Pic-nic. Nous redescendons vers Porto Vecchio sillonnant la montagne. Dans la vallée, Alain entend parler d’une Rodéo6 dans une pâture, il s’arrête, demande au garagiste qui lui donnera ! Elle arrivera le soir même au camping Arutoli, et redémarrera le lendemain matin ! Elle sera du retour dans le bateau !!! On prépare la tente car ce soir le repas est à Bonnifaccio, ( 50 bornes aller et retour)

Vendredi 29/10

Nous replions le bivouac. Il nous faut rejoindre Propriano en passant par de magnifiques bergeries et des chemins super jolis ! Pic-nic sur la plage de Rocapina, quel contraste avec la montagne des jours précédents. Ou que l’on soit, sur la côte, on apperçoit des tours Génoises érigées pour la défense de l’ile sur tout son pourtour au 15éme et 16éme siècle. Rendez vous est donné sur le port de Propriano pour un tour en bateau, visite des calanques côté mer. Nous sommes que l’équipe du Corsi’4L, une trentaine, sur ce bateau de 135 places ! Alain, Ben, Adrien et Seb vont accompagner le capitaine dans un plongeon depuis le pont du bateau ! L’eau est à 17° Brrr ! Quel courage ! Nous ferons quelques petites courses en ville, et prendrons l’apéro sur le port. La nuit tombe, il nous faut rejoindre le camping, où, surprise, ce ne sons que des bungalows ! Que l’on va apprécier pour une bonne nuit, mais pas tout de suite : d’abbord l’apéro des ‘Chti fous’ les quadeurs, et l’anniversaire de Biquet. Nous sommes bruyants, la responsable du camping monte pour nous calmer, finalement, nous lui apprenons à chanter des paillardes et le carnaval de Dunkerque ! Elle passera le reste de la soirée avec nous ! Jolie fête suivie d’une nuit réparatrice !

Samedi 30/10

Journée libre et retour sur Ajaccio. Le lever est fastidieux, il y a du brouillard ! (dans les yeux !) le petit café de Manu et Bertrand (las Tapas) nous fait du bien, (autant que leur pinard nous a fait du mal !) nous débarrassons le bungalow et chargeons la Rodéo, pour l’ultime liaison. Un bisou à Beatrice, la responsable du camping… et c’est parti. Petite halte sur le parc du garage Renault local ou un vieux pick-up F6 Teillol bien fatigué vit une paisible retraite. Nous faisons route pour Ajaccio, en économisant un cardan souffreteux.. Pas envie de faire de mécanique… mais bien plus alléché par la proposition de Michel : se faire un bon restau en ville ! Ce qui fût fait, et comment ! Magnifique carte, en terrasse sous le soleil méridional, et au milieu d’innombrables jolies filles ! Bon, c’est vrai qu’après une semaine de raid, et à 1500 km de la maison, elles sont presque toutes belles… mais là, quand même… Nous tuerons le reste de l’après-midi à faire quelques emplettes, glaner quelques souvenirs, et boire quelques pintes ! Les dernières dans le bistrot du beau-frère de Dom, ma fidèle amie de Courbaton, celui-ci a même mis sur grand écran le match de Lens, juste avant la remontée dans le bateau !

GEDC4850©Mecatrelle club

Ah oui, j’avais oublié de vous dire : ils sont vraiment gentils les corses ! Si on les respecte, ils sont adorables et généreux !

S’il te plait Alain : refais nous un petit frère de ce raid en Corse ! S’il te plait !!!

Merci Vincent pour ce résumé trés plaisant !!!!

et la deuxième Galerie Photos ( 2/2) pour finir en image !!

Laisser un commentaire

les 6 et 7 décembre suivez moi aux 6 H d'endurance 4l et petites anciennes